Pour découvrir la science-fiction

Le genre de la science-fiction (S-F) est parfois méconnu –voire dénigré- tant il est vrai qu'il est généralement perçu à travers le cinéma. Or, le 7ème art a tendance à ne produire que les oeuvres les plus spectaculaires de la S-F. Et surtout, à édulcorer le contenu de l'oeuvre originale dans un souci d'extrême vulgarisation.En témoigne l'adaptation du roman Dune de Franck Herbert par David Lynch. Le film est loin de refléter la complexité de l'univers d'Arrakis et la compréhension, pour qui n'a pas lu le livre, paraît pour ainsi dire impossible, malgré le talent qui caractérise David Lynch...

Certes, il n'est pas toujours aisé de faire le tri au sein de la science-fiction qui compte un nombre d'auteurs et de romans pléthorique, et de qualité inégale. Pourtant, le genre mérite que l'on s'y attarde, pour deux raisons principales : d'une part, la S-F est une source d'évasion inégalée et ne connaît pas de frontières spatiales ni historiques ; d'autre part, elle est toujours fondée sur des règles scientifiques exactes, ou du moins plausibles. Elle est ainsi source de connaissances pour le néophyte...

Il convient de distinguer deux catégories au sein de la science-fiction :
- La science-fiction elle-même qui met en scène des univers et des évènements issus directement de l'imagination de l'auteur, même si ce dernier se fonde évidemment sur une part de réalité.
- L'anticipation met en scène des situations et un univers directement issus de la réalité. L'histoire se présente comme une éventualité, un futur plausible.

C'est en ce sens que les romans de William Gibson appartiennent, à mon avis, au roman d'anticipation, ses personnages et son univers étant totalement envisageables historiquement et scientifiquement. Il suffit pour s'en convaincre d'observer l'évolution d'internet et de la mondialisation de l'économie pour constater que ce dernier l'avait déjà décrite dans ses tout premiers romans...

En conclusion

Il est important, pour qui n'a jamais lu de science-fiction, de s'affranchir de tout préjugé avant de se plonger dans la lecture de son 1er roman de S-F. Ensuite, à chacun d'explorer la jungle qui s'offre à lui...

Astuce : les romans de S-F sont abordables et figurent en bonne position sur les étagères des bouquinistes. Alors profitez de ce marché d'occasion exceptionnel !

Quelques liens...

À cette adresse, un article très intéressant sur les apports de William Gibson dans le cinéma et la S.F : http://www.cafardcosmique.com/auteur/gib2.html

Ici, une interview de W. Gibson réalisée par les Humains associés – plus de précisions sur l'environnement cyberpunk de l'auteur...
http://www.humains-associes.org/JournalVirtuel2/HA.JV2.Gibson.html

Et une excellente analyse sur le monde du cyberpunk contemporain : http://www.ai.univ-paris8.fr/corpus/lapassade/cyberpun.htm [ndlr du 02/08/2008 : cette page n'existe plus]

Enfin, un site littéraire très complet consacré à la S-F : http://www.quarante-deux.org/

Ma sélection

Fondation (1951) – Isaac Azimov
Cyteen en 2 vol. (Prix Hugo 1982) – C.J Cherry
Dune (1980) – Franck Herbert
En attendant l'année dernière (1966) – Philip K. Dick
Igh (1975) – J.G Ballard

Malheureusement épuisés. Mais peut-être les trouve-t-on encore chez les bons bouquinistes :
Homunculus (1950) – James P. Blaylock
Cryptozoique (?)– Roger Zelazny (À ne pas confondre avec celui de Brian Aldiss, Cryptozoïque est un roman très difficile à lire. Mais le jeu en vaut la chandelle. La fin est époustouflante.)

avril 2004

Comte Zéro

< O M /\

URL d'origine de cette page http://culture.revolution.free.fr/science-fiction/Decouvrir_la_Science-fiction.html

Retour Page d'accueil Nous écrire Haut de page